psychanalyse ou psychothérapie ?

psychanalyse ou psychothérapie

Comment choisir ? Cela peut-être une question de temps, de coût, d’investissement mais pas seulement !

Au fait, pourquoi aller consulter ? 

Les motifs d’entrée dans un travail sont très variables, et toujours uniques. Ce qui motive la démarche peut être dû à une souffrance ou une angoisse particulière. Le patient à mon sens, doit pouvoir sentir assez rapidement les effets soulageant du fait qu’il vienne parler et s’assurer qu’il s’adresse à quelqu’un qui puisse l’entendre. Si ce n’est le cas, soit le travail ne fonctionne pas, soit il y a peut-être certaines choses qui méritent d’être dites. Toujours est-il que la plupart du temps, quand on va consulter, on ne sait pas toujours ce que l’on cherche ni dans quoi l’on veut s’engager. C’est pourquoi il me parait juste de voir la première séance comme une rencontre. Une rencontre qui a des effets.

Parfois quelques séances suffisent, le ou la patiente préfère en rester là, un point important a été fait et en général la personne repart en sachant ce qu’elle peut trouver dans ce genre d’espace.

Mais si la rencontre donne lieu, l’engagement dans un travail suivi s’opère naturellement.

 

S’engager dans une psychothérapie

Le dispositif se situe en face à face. Le travail de psychothérapie d’orientation analytique est un travail de parole. Mais justement, le ou la patiente n’est pas toujours très à l’aise avec sa parole ou ce qu’il ou elle devrait dire ou pourrait dire.  Le psychothérapeute (en l’occurrence ici la) est là pour soutenir le travail. Il a pour but  de lui donner les moyens de se positionner différemment dans sa relation à l’autre, que ça soit dans sa vie professionnelle, sa vie affective…

S’engager dans une psychanalyse

Le dispositif change, le patient expérimente le divan, il n’est plus soutenu par le regard du face à face. L’adresse de sa parole s’en trouve décalée, il peut être surpris de s’entendre parler, surpris de son savoir inconscient…  C’est là où le patient devient analysant, expérimente sa parole et les effets de celle-ci. L’analyse commence, une aventure intérieure qui nécessite du temps pour se dérouler. L’analysant va mettre à l’épreuve la question de son désir,  qu’il pourra soutenir,  là où la parole est nécessaire.

  • 3
  • 2.4 K